Cet article date de plus d'un an.

La Hongrie et la Pologne bloquent le projet de budget européen

Les deux pays n'ont pas apprécié que l'accès aux fonds européens soit lié au respect de l'Etat de droit, alors que certaines de leurs réformes sont critiquées par l'Union européenne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, au Conseil européen à Bruxelles, le 15 octobre 2020. (OLIVIER MATTHYS / AFP)

Budapest et Varsovie s'opposent à Bruxelles. La Hongrie et la Pologne ont mis leur veto lundi 16 novembre à l'adoption du projet de budget de l'Union européenne pour la période 2021-2027 et ses financements au cours d'une réunion au niveau des ambassadeurs, annonce la présidence allemande du Conseil européen.

Le projet porte sur 1 100 milliards d'euros inclus dans le cadre financier pluriannuel 2021-2027 et sur les 750 milliards du Fonds de relance destinés à aider les Etats européens à se relever de l'impact économique de la pandémie de coronavirus.

"Limitation radicale de la souveraineté"

Les chefs de gouvernement hongrois Viktor Orban et polonais Mateusz Morawiecki, dans le collimateur de Bruxelles pour leurs réformes accusées de saper l'Etat de droit, avaient écrit une lettre aux dirigeants de l'UE menaçant d'un veto le budget et le plan de relance européens. Budapest et Varsovie n'ont pas apprécié que l'accès aux fonds européens soit lié au respect de l'Etat de droit.

Ce critère "n'est qu'un prétexte, un beau mot qui sonne bien à l'oreille, mais il s'agit d'un asservissement institutionnel, politique, d'une limitation radicale de la souveraineté", avait dénoncé plus tôt dans la journée le ministre polonais de la Justice, Zbigniew Ziobro, qui appartient à l'aile dure du gouvernement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.