Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Royaume-Uni : malgré le malaise d'une policière, Boris Johnson poursuit son discours

Le Premier ministre britannique n'a pas suspendu son intervention devant des élèves-policiers dans le nord de l'Angleterre, jeudi, alors qu'une des recrues était prise d'un malaise. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson lors d'un discours devant l'école de police du Yorkshire, le 5 septembre 2019.  (DANNY LAWSON / POOL/ AFP)

Il en faut plus pour le perturber. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a continué à discourir de politique, jeudi 5 septembre, devant des élèves-policiers dans le nord de l'Angleterre, alors même qu'une des nouvelles recrues avait fait un malaise.

La jeune policière se tenait au garde-à-vous au premier rang d'une promotion de cadets de la police du Yorkshire, juste derrière le Premier ministre, lorsqu'elle a montré des signes de malaise. Il s'est alors retourné et lui a demandé si elle allait bien. Puis il a continué de parler, imperturbable, tandis que la policière s'asseyait. "Je suis désolé. Je pense que c'est un signal pour que je termine rapidement", a-t-il ironisé.

"Il a vu ce qui s'est passé et il l'a ignoré" 

L'incident a rapidement été commenté sur les réseaux sociaux, déclenchant une vague de réprobations. "Il a vu ce qui s'est passé, et il l'a ignoré. Ça vous dit tout ce qu'on a besoin de savoir à propos de cet homme – et son degré de sollicitude pour les services de police", a tweeté la ministre de l'Intérieur du cabinet fantôme travailliste, Diane Abbott.

Le Premier ministre était arrivé avec plus d'une heure de retard à l'école de police de Wakefield pour prononcer un discours consacré à la sécurité publique, en pleine crise politique sur le Brexit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.