Brexit : le Royaume-Uni a-t-il ouvert une brèche ?

La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne va-t-elle donner des envies à d'autres pays membres de l'UE ? 

franceinfo

Au son de la cornemuse, les députés britanniques favorables au Brexit jubilent en quittant définitivement les institutions européennes. Et certains parient même qu'ils ne seront pas les seuls à le faire. "Je prie pour que toutes les nations européennes retrouvent leur liberté", évoque l'un d'eux. Alors, le départ des Britanniques peut-il inciter d'autres pays à sortir de l'Union européenne ?

Velléités aux Pays-Bas 

Les eurosceptiques ont le vent en poupe en Italie, en France ou en Hongrie. La Commission européenne se montre confiante, mais reconnaît qu'il y a des leçons à tirer. "Il faut que l'Europe réagisse, c'est un 'wake-up call', comme on dit en anglais, pour tous les Européens. Si nous avons la bonne réaction et si nous continuons le débat démocratique, je pense qu'il n'y aura pas d'autres exemples", souligne Michel Barnier, négociateur de l'Union européenne pour le Brexit. En France, si les eurosceptiques ont progressé lors des dernières élections européennes, leur principal porte-drapeau, le Rassemblement national, exclut désormais l'idée d'un Frexit. Les pays de l'est de l'Europe ont trop besoin des fonds européens pour quitter l'UE. Les velléités de départ sont les plus fortes aux Pays-Bas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau européen est foulé par des passants, le 14 mars 2019, à porte de Versailles, à Paris. 
Un drapeau européen est foulé par des passants, le 14 mars 2019, à porte de Versailles, à Paris.  (LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)