Cet article date de plus de quatre ans.

Royaume-Uni : le Parlement d'Ecosse autorise un nouveau référendum sur l'indépendance

En septembre 2014, lors d'un premier référendum, les Ecossais avaient rejeté à 55% la sortie du Royaume-Uni.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Première ministre de l'Ecosse, Nicola Sturgeon, le 21 mars 2017, au Parlement d'Edimbourg (Royaume-Uni). (ANDREW COWAN / SCOTTISH PARLIAMENT / AFP)

Alors que Londres doit lancer officiellement la procédure de Brexit, mercredi 29 mars, l'Ecosse s'éloigne un peu plus du Royaume-Uni. Le Parlement régional d'Ecosse a autorisé, mardi 28 mars, la Première ministre écossaise à demander à Londres l'organisation d'un nouveau référendum d'indépendance.

Après ce feu vert donné par 69 voix contre 59, Nicola Sturgeon doit désormais obtenir l'accord de la Première ministre britannique, Theresa May, et du Parlement de Westminster pour organiser cette seconde consultation, après celle perdue par les indépendantistes en 2014

Les Écossais majoritairement opposés au Brexit

Le vote de mardi, dont l'issue ne faisait guère de doute, est conforme aux souhaits de Nicola Sturgeon, qui fait valoir que le Brexit a changé la donne. L'Angleterre et le pays de Galles ont en effet voté en majorité pour la sortie de l'Union européenne le 23 juin dernier, tandis que l'Ecosse et l'Irlande du Nord se sont prononcées contre. 

De son côté, Theresa May a estimé que ce n'était "pas le bon moment" pour un référendum en Ecosse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.