Cet article date de plus de cinq ans.

Hollande, Merkel et Renzi appellent à une relance du projet européen

Le chef de l'Etat, la chancelière allemande et le chef du gouvernement italien se sont retrouvés en Italie, avant un sommet européen à 27 mi-septembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chancelière allemande Angela Merkel, le chef du gouvernement italien Matteo Renzi et François Hollande, le 22 août 2016 au large de Ventotene (Italie). (GUIDO BERGMANN / BUNDESREGIERUNG)

Un mini-sommet à trois pour serrer les rangs. Lundi 22 août, Matteo Renzi, Angela Merkel et François Hollande ont appelé l'Europe à trouver un nouveau souffle après le Brexit, à l'occasion du sommet européen extraordinaire à 27 prévu le 16 septembre à Bratislava.

L'Europe n'est "pas finie" depuis le coup de tonnerre de la sortie annoncée du Royaume-Uni de l'Union européenne, a assuré le chef du gouvernement italien, hôte de cette rencontre. "Le risque majeur, ça vaut pour l'Europe comme pour les nations, c'est la dislocation, la fragmentation, l'égoïsme, le repli", a averti François Hollande, lors d'une conférence de presse commune sur le pont d'un porte-avion transalpin, ancré au large de la petite île italienne de Ventotene.

Trois "priorités" pour relancer l'UE

Le chef de l'Etat a énuméré trois "priorités" pour parvenir à cette relance d'une Union européenne en pleine crise existentielle. La première, selon lui, doit être la sécurité. La seconde, a-t-il poursuivi, doit être la défense. Et la troisième, la jeunesse.

Angela Merkel a quant à elle mis l'accent sur l'économie. "L'Europe n'est pas encore dans tous les domaines l'endroit du monde le plus compétitif", a-t-elle aussi relevé, appelant le vieux continent à aller de l'avant en matière de nouvelles technologies et de numérique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.