En Ariège, la carte de séjour imposée par le Brexit fait débat au sein des Britanniques

Dans le village de Mirepoix en Ariège, les conséquences du Brexit alimentent les discussions de la communauté britannique.

Entre Toulouse et Perpignan, les vieux qui bavardent sur les bancs du village de Mirepoix en Ariège sont britanniques. Les conversations tournent autour de la carte de séjour qui va leur être imposée à compter du 1er octobre 2021 en raison du Brexit. "Je paye mes impôts en France, j'ai un permis de conduire français, témoigne l'un d'eux. Je ne pense pas que cela change quoi que ce soit de manière drastique," poursuit-il.

Les Britanniques découvrent aussi les vicissitudes de l'administration des étrangers. "Nous avons essayé d'obtenir nos cartes de séjour l'an dernier mais cela a été annulé à cause du Covid, raconte un peu inquiète cette expatriée venue rejoindre son fils en france il y a deux ans et demi. On doit tout recommencer, on croise les doigts."

Plus de 150 000 Britanniques résident en France dont presque 700 en Ariège. Ils ont jusqu'au 1er juillet pour demander leur carte de séjour.