Brexit : les Vingt-Sept s'accordent pour un nouveau report, jusqu'au 31 janvier

Les pays membres de l'UE ont fixé le 31 janvier 2020 comme nouvelle date butoir.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, lors d\'une conférence de presse à Bruxelles, le 18 octobre 2019.
Le président du Conseil européen, Donald Tusk, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, le 18 octobre 2019. (DOMINIKA ZARZYCKA / NURPHOTO / AFP)

Un nouveau report pour le Brexit. Les Vingt-Sept ont donné leur accord, lundi 28 octobre, pour consentir un nouveau délai au Royaume-Uni afin de sortir de l'Union européenne, a indiqué le président du Conseil européen, Donald Tusk, sur Twitter. Il s'agit d'un report flexible, avec le 31 janvier 2020 comme nouvelle date butoir. Cette décision doit désormais être formalisée par une procédure écrite.

Initialement prévue pour le 29 mars dernier, la sortie du Royaume Uni de l'Union européenne – fruit d'un référendum organisé en juin 2016 – a déjà été repoussée à deux reprises, au 12 avril puis au 31 octobre, en raison du rejet de l'accord conclu entre Londres et Bruxelles par le Parlement britannique.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui avait déclaré en septembre qu'il préférerait "crever la gueule ouverte" plutôt que de demander un report, a été contraint d'en demander un par la Chambre des communes, qui a refusé de se prononcer sur son accord de sortie le 21 octobre dernier. Après avoir un temps espéré pouvoir faire adopter par le Parlement les textes nécessaires à la mise en œuvre de l'accord d'ici au 31 octobre, le locataire du 10 Downing Street a finalement dû renoncer à cette échéance et plaide désormais en faveur d'élections législatives anticipées pour sortir de l'impasse.