Brexit : les pêcheurs écossais se sentent oubliés

En Écosse, les pêcheurs ont majoritairement voté pour le Brexit. Certains cependant sont inquiets de l'incertitude quant aux modalités de départ.

FRANCEINFO

Le journaliste Ben Barnier s'est rendu à Peterhead, un port de pêche en Écosse. Les Écossais ont voté à 62% pour rester dans l'Union européenne, mais les pêcheurs, eux, sont des brexiters purs et durs. Ils sont 90% à avoir voté pour sortir de l'UE. Pour Will Clark, grossiste, qui souhaite une sortie sans accord, "l'Union européenne a décimé l'industrie et la pêche locales". David Gatt, lui, vient de passer une semaine en mer. Il profite d'être à quai pour suivre la vente de ses harengs et de ses lottes. Il a voté pour le Brexit, mais avoue regretter un peu. Il vient d'acquérir L'Audacieux, un chalutier de 4 millions d'euros, avec deux autres associés.

"Ils s'en foutent des ports de pêche"

Huit personnes travaillent sur ce bateau, pêchent, nettoient et conservent le poisson dans des caisses en plastique. À bord, tout l'équipage est brexiter. "Si on avait su ce qui arriverait, on aurait probablement voté contre le Brexit", confie David Gatt. Il se sent en partie trahi par la classe politique. "Ils s'en foutent des ports de pêche. Ils ne viennent pas ici, ils ne comprennent pas. J'imagine que c'est pareil en France, les gens de Paris ne comprennent pas les villages de pêche", analyse-t-il.


Retrouvez les vidéos de Ben Barnier sur sa chaîne Youtube

Des drapeaux européens et du Royaume-Uni, le 25 mars 2019 à Londres.
Des drapeaux européens et du Royaume-Uni, le 25 mars 2019 à Londres. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)