Brexit : les nouveaux passeports britanniques abandonnent la mention "Union européenne"

Des passeports britanniques ne présentant pas la mention "Union européenne" ont été mis en circulation depuis le 30 mars, a indiqué le ministère de l'Intérieur. 

Le Royaume-Uni retrouvera son ancien passeport bleu après le Brexit, avait annoncé le ministère de l\'Intérieur, le 22 décembre 2017.
Le Royaume-Uni retrouvera son ancien passeport bleu après le Brexit, avait annoncé le ministère de l'Intérieur, le 22 décembre 2017. (UK PASSPORT OFFICE / AFP)

Le Brexit, initialement prévu le 29 mars, ne s'est pas encore concrétisé mais il produit déjà ses premiers effets. Des passeports britanniques ne présentant pas la mention "Union européenne" ont été mis en circulation depuis le 30 mars, a annoncé samedi 6 avril le ministère de l'Intérieur.

Le ministère avait été interpellé vendredi sur le réseau social Twitter par une Britannique qui se disait "véritablement consternée" par la couverture de son nouveau passeport. "Nous sommes toujours dans l'UE. Pourquoi mon nouveau passeport ne le reflète-t-il pas ?" avait demandé Susan Hindle Barone.

Des passeports reprenant le bleu d'antan

"Afin d'écouler les stocks restants, des passeports avec la mention 'Union européenne' continueront à être délivrés pendant une courte période après cette date", a expliqué la porte-parole du ministère de l'Intérieur, tout en soulignant que "les deux modèles sont aussi valables l'un que l'autre pour voyager". Des passeports britanniques reprenant la couleur bleue d'antan seront mis en circulation à partir de "la fin de l'année 2019", a précisé le ministère. 

Le Royaume-Uni devait quitter l'UE le 29 mars, deux ans exactement après avoir activé l'article 50 du traité de Lisbonne qui régit la sortie d'un Etat membre. Mais en mars, le gouvernement de Theresa May a sollicité un report de cette date pour éviter le chaos potentiel d'une sortie sans accord, qui aurait mis fin du jour au lendemain, sans période de transition, à 46 ans d'appartenance à l'UE.

Tandis que la date est désormais fixée au 12 avril, Theresa May a réclamé vendredi un nouveau report, jusqu'au 30 juin, pour tenter de sortir le débat du Brexit de l'impasse et trouver un accord de divorce qui puisse être accepté par le Parlement britannique.