Brexit : la rue britannique manifeste face au Premier ministre Boris Johnson

Le samedi 31 août, plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé contre Boris Johnson et sa décision de suspendre le Parlement jusqu’au 14 octobre.

franceinfo

Londres, Belfast, Edimbourg… Le samedi 31 août, des centaines de milliers de personnes ont manifesté au Royaume-Uni dans une trentaine de villes britanniques. Le mot d’ordre ? Critiquer le Premier ministre, Boris Johnson, qui compte suspendre le Parlement pendant cinq semaines d’ici le 31 octobre, date d’entrée en vigueur du Brexit. Ainsi, à quelques dizaines de mètres du 10, Downing street, résidence officielle du Premier ministre, plusieurs milliers de manifestants entonnent en coeur “Stop the coup” (NDLR : arrêtez le coup d’Etat).

“Un coup d’Etat constitutionnel”

Au sein de la foule, les opinions sont unanimes. “Nous sommes ici pour rappeler à Boris Johnson qu’il ne peut pas piétiner le pays et que nous avons tous notre mot à dire”, estime une jeune femme d’une trentaine d’années. “Certes, les pro Brexit sont 17 millions à avoir voté en sa faveur, mais Boris Johnson cherche ici à passer en force. C’est une manoeuvre pour empêcher le Parlement de bloquer un Brexit sans accord”, affirme un manifestant. À deux mois jour pour jour de l’entrée en vigueur officielle du Brexit, samedi 31 août marquait une nouvelle journée intense de manifestations au Royaume-Uni.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rue Brexit
Rue Brexit (FRANCEINFO)