Brexit : l'inquiétude des Britanniques de l'Aude

Si le flou demeure autour des conditions du Brexit, de nombreux ressortissants britanniques résidant en France sont inquiets, comme dans l'Aude, à Alet-les-Bains.

FRANCE 2

Alet-les-Bains (Aude), 400 habitants, 60 Anglais. Ces derniers sont très inquiets pour l'avenir. Dawn Stollar craint que ses enfants et petits-enfants aient plus de mal à venir la voir après le Brexit. Elle aimerait que le Parlement annonce un nouveau référendum. "Parce qu'on sait maintenant que les gens sont beaucoup plus éduqués", dit-elle du Brexit. 

Des habitants que le village veut garder

Cette maison d'hôte appartient à Antoinette Fairhurst, qui ressent le Brexit comme un déchirement. "Toute ma vie est ici, j'ai une entreprise, j'ai des enfants dans une école, je suis ici depuis 10 ans déjà", explique-t-elle. Ses amis vont demander des cartes de séjour, mais se disent surtout Européens. Ici, les Anglais ont rénové les vieilles maisons. Ils donnent des cours d'Anglais dans les écoles, des habitants que le village veut garder.

Le JT
Les autres sujets du JT
(DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)