Brexit : l'économie britannique en berne

Depuis Londres, Loic De la Mornais revient sur les résultats en baisse de l'économie britannique alors que Bruxelles et Londres viennent de conclure la première phase des négociations de leur divorce.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Quel sera l'avenir économique du Royaume-Uni après sa sortie de l'Union européenne ? "Il n'y a pas eu de catastrophe, mais l'économie britannique ralentit très clairement pour deux raisons principales : l'inflation d'abord, qui a fait monter les prix, et les salaires ne suivent pas, donc ça fait baisser le niveau de vie et le pouvoir d'achat des Britanniques", décrypte depuis Londres, Loic De la Mornais. "Puis, les étrangers, très importants ici pour l'économie, commencent à faire leurs valises et cela va aussi avoir un impact." L'accord avec Bruxelles permet donc d'avancer, mais ne lève pour autant pas toutes les inquiétudes. Il reste toujours quelques nuages noirs au-dessus de la City.

Perte de passeport européen

L'accord conclu à Bruxelles ne change pas une certitude : les banques et entreprises financières basées à Londres vont perdre leur passeport européen, soit leur capacité à vendre des produits financiers sur le continent. Une conséquence déjà bien concrète pour ce patron français d'une société de gestion de fortune. "C'est la confirmation que nous devons déménager", dit-il. Pour l'heure, le Brexit a déjà une conséquence très concrète : la chute de la livre sterling, qui a perdu près de 15 % de sa valeur. Résultat : tous les produits d'import, dont dépendent beaucoup les Britanniques, sont plus chers. À l'approche des fêtes, les médias britanniques ont calculé que le repas de Noël coûtera 20 euros de plus que l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Union européenne et le Royaume-Uni se sont mis d\'accord, vendredi 8 décembre 2017, sur la première phase des négociations du Brexit.
L'Union européenne et le Royaume-Uni se sont mis d'accord, vendredi 8 décembre 2017, sur la première phase des négociations du Brexit. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)