Brexit : des psychologues pour les expatriés

Outre-Manche, l'inquiétude autour du Brexit est telle que des cellules psychologiques viennent en aide aux expatriés européens.

Voir la vidéo

Ils viennent crier leur peur du Brexit sous les fenêtres du Parlement en brandissant les drapeaux britanniques et européens. Des Français, des Italiens, des Espagnols, que le Brexit a rendus malades, littéralement. "Je n'arrive plus à dormir la nuit. J'ai tellement peur que je me réveille. Vous savez, les choses sont encore plus noires la nuit", confie Véronique David-Martin, expatriée française au Royaume-Uni.

"Nous appelons cela le syndrome dépressif du Brexit"

Perte de repères, dépression... Les expatriés souffrent d'anxiété liée au Brexit. Comme Lucie Novak : cette Tchèque réside depuis 16 ans au Royaume-Uni. Son monde s'est effondré le jour où elle a reçu cette lettre de l'administration, lui indiquant qu'elle devait quitter le territoire. Pour l'aider à remonter la pente, elle a dû consulter une thérapeute spécialisée dans ces troubles d'un nouveau genre. "Nous appelons cela le syndrome dépressif du Brexit, parce que lié à la situation personnelle de chacun, ce ne sont pas des gens qui avaient des troubles psychologiques avant. C'est la politique du gouvernement qui a eu cet impact sur eux", analyse Emmy Van Deurzen, psychothérapeute.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un partisan du maintien du Royaume-Uni dans l\'Union européenne, à Londres, le 14 janvier 2019.
Un partisan du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, à Londres, le 14 janvier 2019. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)