Brexit : Bruxelles accorde deux délais à Theresa May

L'Union européenne a accordé deux délais au Royaume-Uni pour la mise en place du Brexit. 

France 3

Après sept heures de négociations, les 27 ont fixé un nouveau calendrier à Theresa May. Un dernier sursis aux allures d'ultimatum. Si le Parlement britannique ratifie l'accord signé à Bruxelles, le Brexit est reporté au 22 mai. Si le texte est rejeté, c'est la version dure de sortie et les Britanniques devront quitter l'Union le 12 avril. Cette date correspond à la date limite pour organiser les prochaines élections européennes.

La balle dans le camp de Theresa May 

La balle est donc dans le camp de la Chambre des lords. Après deux échecs, Theresa May va essayer de convaincre les députés britanniques, un scénario peu probable. Les 27 pays membres de l'Union européenne ont constaté que la Première ministre n'avait aucune stratégie en cas d'un énième refus. Avec ces deux délais, Bruxelles sous-entend qu'elle ne veut pas endosser la responsabilité brutale d'une sortie du Royaume-Uni. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique Theresa May, le 22 mars 2019.
La Première ministre britannique Theresa May, le 22 mars 2019. (EMMANUEL DUNAND / AFP)