Après le Brexit, l’Écosse lutte pour son indépendance

L’Écosse, opposé au Brexit, réclame son indépendance et veut effectuer un nouveau référendum sur le sujet.

FRANCEINFO

Jeudi 31 décembre, devant le Parlement écossais, des manifestants ont bravé le confinement pour réclamer à leur gouvernement une Écosse indépendante et européenne. “Je pense qu’il y aura beaucoup d’activités pour faire pression en faveur de l’indépendance. C’est vraiment important”, estime Morag Williamson, l’une des manifestantes.

“L’Écosse bientôt de retour”

Les plus fervents partisans de l’indépendance veulent y croire. Les récents sondages donnent le oui gagnant à 58% en cas de référendum. Une volonté de rester dans l’Union européenne qui s’affiche aussi côté des autorités. La Première ministre Nicola Sturgeon a écrit sur Twitter : “L’Écosse sera bientôt de retour.” Dans un clip promotionnel diffusé sur les réseaux sociaux à l’occasion du Brexit, le message est limpide : “Tant que l’Écosse existera, Europe, tu seras toujours la bienvenue”.

Toutefois, un référendum doit être autorisé par le Premier ministre du Royaume-Uni et Boris Johnson y est fermement opposé. Si Nicola Sturgeon gagne haut la main les élections locales de mai, elle aura un argument de poids dans les négociations, selon les indépendantistes.

Dans le ciel d\'Edimbourg (Ecosse) le soir du 31 décembre 2020
Dans le ciel d'Edimbourg (Ecosse) le soir du 31 décembre 2020 (FRANCEINFO)