La BCE relève le plafond de l'aide d'urgence aux banques grecques le jour d'un sommet crucial

Pour la troisième fois en moins d'une semaine, la Banque centrale européenne a relevé lundi le montant des liquidités d'urgence mises à la disposition des banques grecques, alors qu'Athènes a rendez-vous ce soir avec ses créanciers à Bruxelles pour trouver un accord et éviter de défaut de paiement.

(La BCE a de nouveau relevé lundi l'aide d'urgence aux banques grecques © Maxppp)

Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne a décidé  lundi d'étendre la "fourniture de liquidité d'urgence" (emergency liquidity assistance, ELA) dont bénéficient les banques grecques. Le montant n'a pas encore été communiqué.

C'est la troisième fois en six jours que la BCE procède au relèvement des liquidités d'urgence que les banques grecques peuvent retirer auprès de leur banque centrale après une première rallonge de 1,1 milliard d'euros le 17 juin, puis de 1,8 milliard vendredi dernier, portant le plafond à 84,1 milliards d'euros.

Ce nouveau relèvement de l'aide d'urgence aux banques grecques intervient alors les entreprises et les ménages grecs ont retiré quelque 4,2 milliards d'euros de leurs comptes la semaine dernière, de crainte de mesures de contrôle des capitaux en cas d'échec des discussions entre Athènes et ses créanciers, réunis à Bruxelles ce lundi. 

La Grèce attend depuis près d'un an le feu vert sur le déboursement d'un prêt de 7,2 milliards d'euros, conditionné par ses créanciers par un accord sur le contenu du paquet de réformes à effectuer par le pays pour obtenir cette tranche d'aide.

►►► A LIRE AUSSI Athènes formule un nouveau projet pour éviter le défaut de paiement