L'Autriche a préféré l'écologie libérale à l'extrême droite

En Autriche, l'écologiste libéral Alexander Van der Bellen est le nouveau président de la République. Il devance ce dimanche 4 décembre le candidat d'extrême droite Norbert Hofer. Battu, il réalise une percée notable.

FRANCE 3

Fair-play, les deux candidats se serrent la main, le verdict des urnes est tombé ce dimanche soir. Il donne gagnant Alexander Van der Bellen à 53,6% des voix. Le candidat écologiste, modeste, affirme qu'il ne s'attendait pas à ce résultat, mais qu'en revanche il l'avait beaucoup espéré.

Victoire d'un partisan de l'UE

Le candidat d'extrême droite, Norbert Hofer, perd ces élections présidentielles avec 46,4% des suffrages. C'est beaucoup moins que les résultats du précédent scrutin le 22 mai dernier. "Je ne suis pas déçu. L'Autriche est une démocratie, la majorité l'a emporté, j'en prends acte et je félicite mon adversaire pour sa victoire", a déclaré Norbert Hofer. Dans le camp du Parti de la Liberté, la déception est plus visible, partagée entre abattement et amertume. Alexander Van der Bellen, 72 ans, ancien doyen de la faculté d'économie de Vienne et Européen convaincu, est ce dimanche soir le président de l'Autriche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexander Van der Bellen à Vienne le 4 décembre 2016 suite à sa victoire lors de la présidentielle autrichienne.
Alexander Van der Bellen à Vienne le 4 décembre 2016 suite à sa victoire lors de la présidentielle autrichienne. (HARALD SCHNEIDER / APA)