Cet article date de plus de huit ans.

Grande-Bretagne : le leader d'un groupe d'extrême droite arrêté

Le chef du groupe britannique d'extrême droite English Defence League (EDL), Tommy Robinson, a été interpellé par la police lors d'une manifestation à Londres, samedi. Le leader de l'EDL avait appelé à manifester en hommage au soldat poignardé à mort le 22 mai dernier dans la capitale britannique. La police avait interdit le rassemblement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Neil Hall Reuters)

En Grande-Bretagne, le leader d'un groupuscule d'extrême droite a été interpellé lors d'une manifestation en hommage au soldat poignardé à mort en mai dernier. Le chef de l'English Defence League, Tommy Robinson, avait appelé à une manifestation dans le quartier où s'est déroulé l'attentat, Woolwich. La police n'a pas encore confirmé cette information relayée par Sky News

La police craignait de "graves troubles à l'ordre public" et avait imposé un nouveau parcours qui évitait ce quartier de l'est de Londres et une mosquée. Robinson avait dénoncé cette décision, et accusé la police de "mettre  en place des zones interdites pour les non-musulmans" . En vue de cette manifestation de samedi, le gouvernement britannique avait interdit l'entrée sur son territoire à deux militants américains anti-islam qui étaient attendus au défilé de l'EDL. 

Ces dernières semaines, et depuis l'assassinat du soldat Lee Rigby, les agressions et incidents contre les musulmans se multiplient. La semaine dernière, une petite bombre artisanale a explosé près d'une mosquée des environs de Birmingham, dans le centre du pays, sans faire de victime ni dégat important. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.