Cet article date de plus de dix ans.

Grande-Bretagne : la presse commente la "raclée" électorale de David Cameron

L'opposition travailliste a enregistré une nette poussée en Angleterre et au Pays de Galles lors d'élections municipales partielles en forme d'avertissement pour le gouvernement de coalition du conservateur David Cameron.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

    "La coalition humiliée par le sursaut
travailliste
" assure leTimes, pourtant proche des
conservateurs, en notant que "Cameron a subi sa pire nuit électorale depuis qu'il
dirige les tories
" en 2005.  Seule bonne nouvelle côté conservateur: la
réélection de l'anticonformiste Boris Johnson à Londres.

Cette défaite aux élections municipales des partis conservateur et social-démocrate
intervient à mi-mandat pour la coalition gouvernementale qu'ils forment depuis
mai 2010.  Elle tombe aussi à un moment où
David Cameron accumule les difficultés. "La
pression augmente pour Cameron après la raclée électorale
", estime le Guardian,
proche de l'opposition.

Même constat pour le conservateur Daily Telegraph, qui
parle aussi de "raclée": "Les gros nuages continuent de s'amonceler au-dessus du
10"
Downing Street.

  "Le Number 10 (Downing Street) a
besoin d'écouter plus souvent les députés conservateurs (...), et
moins souvent les partenaires subalternes de la coalition
", a
conseillé le député tory Mark Pritchard. Autrement dit pour The Independent :  "Les gains importants du Labour
laissent la coalition en pleine crise d'identité
."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.