Espagne. Des pluies diluviennes font dix morts

En Andalousie comme dans la région voisine de Murcie, les pluies ont entraîné des centaines d'évacuations.

Un homme circulant dans les rues inondées de Bobadilla près de Malaga (Espagne), vendredi 28 septembre.
Un homme circulant dans les rues inondées de Bobadilla près de Malaga (Espagne), vendredi 28 septembre. (JORGE GUERRERO / AFP)

EUROPE - Ce sont des torrents de boues qui ont balayé plusieurs villages du sud de l'Espagne. Dix personnes sont mortes vendredi 28 septembre, en Andalousie et la région de Murcie, avant de se déplacer vers le nord-est le long du littoral méditerranéen. Les pluies diluviennes qui ont surpris des milliers d'habitants, dont plusieurs centaines ont été évacués, ont laissé derrière elles des flots de boue dans les rues, des carcasses de voitures retournées, des routes coupées, un pont autoroutier détruit  et des rivières transformées en torrents d'eau noire.

Dix personnes au total ont été tuées, selon les autorités régionales. Dans la région de Murcie, les corps de deux hommes ont été découverts samedi, portant à cinq le nombre de tués, a indiqué une porte-parole du gouvernement régional. La veille, trois autres personnes avaient péri dans la région : une fillette de dix ans et un homme d'environ 65 ans, retrouvés dans deux voitures emportées par les flots, dans la localité de Puerto Lumbreras, ainsi qu'un homme retrouvé mort après être tombé dans un ravin avec sa voiture, à Sagonera La Verde.

En Andalousie, cinq personnes ont été tuées tandis qu'environ 500 villageois restaient évacués samedi matin. La province de Malaga, sur le littoral sud de l'Espagne, avait été la première touchée vendredi matin : une octogénère était morte noyée dans le village d'Alora. Deux autres personnes, un homme et une femme, sont mortes noyées dans leur voiture emportée par les flots dans la localité de Cuevas de Almanzora, au nord d'Almeria. Enfin une quatrième personne souffrant d'une maladie cardiaque est décédée à l'hôpital après avoir été évacuée en hélicoptère de son domicile de Vera (Andalousie).

TVE TV espagnole et REUTERS