Élections législatives allemandes : qui est Olaf Scholz, arrivé en tête ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Élections législatives allemandes : qui est Olaf Scholz, arrivé en tête ?
FRANCE 2
Article rédigé par
L. Desbonnets - France 2
France Télévisions

En Allemagne, Olaf Scholz, candidat du SPD, arrivé en tête des élections législatives allemandes, pourrait succéder à la chancelière Angela Merkel. Son parti devra toutefois faire des alliances pour former le nouveau gouvernement.

Dimanche 26 septembre au soir, après les résultats des élections législatives en Allemagne, Olaf Scholz a remercié ses supporters, comme si le poste de chancelier ne pouvait plus lui échapper. Posture victorieuse à l’appui, il a pris le temps de savourer la première place de son parti, le SPD. "Beaucoup de citoyens ont voté SPD car ils veulent un changement de gouvernement et que le prochain chancelier allemand s’appelle Olaf Scholz", a-t-il déclaré. À 63 ans, ce serait pour lui la consécration d’un parcours entamé à l’âge de 17 ans au sein du parti de gauche. 

Pas de bouleversement politique, mais quelques mesures fortes

Longtemps maire de Hambourg, il était depuis quatre ans au poste stratégique de ministre des Finances au sein de la coalition dirigée par Angela Merkel. Pendant sa campagne, il a tout fait d’ailleurs pour faire croire que c’était lui l’héritier de la chancelière, allant jusqu’à proclamer sur ses affiches : "Il peut être chancelière." Lundi 27 septembre, au lendemain des résultats, les Allemands sont plus ou moins convaincus. Olaf Scholz a en effet la réputation d’être "l’incarnation de l’ennui en politique", comme l’a écrit le Spiegel.

Même s'il ne propose pas de bouleversements, quelques mesures fortes sont promises, comme l’augmentation du salaire minimum. "Olaf Scholz est aujourd’hui bien placé, mais le plus dur reste à faire. Pour devenir chancelier, il doit encore s’entendre avec les Verts et les libéraux, et s’il n’y arrive pas, ce sera son adversaire de la CDU, Armin Laschet, qui pourrait tenter de former une coalition et devenir chancelier", souligne le correspondant de France Télévisions, Laurent Desbonnets, en direct de Berlin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections fédérales allemandes 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.