Angela Merkel, battue dans son fief

Angela Merkel a connu un revers électoral au Mecklembourg-Poméranie, dans l'est de l'Allemagne, dimanche 4 septembre.

France 2

Les dirigeants de l'AFD viennent d'humilier Angela Merkel dans son fief. Le parti d'extrême droite termine en deuxième position dans ces élections régionales en Mecklembourg-Poméranie, dans le nord-est du pays, derrière les sociaux-démocrates du SPD, et devant la CDU de la chancelière Merkel. Les raisons de ce succès sans précédent : un discours anti migrants offensif qui bouscule la politique allemande.

Trois ans d'existence pour l'AFD

Depuis Pékin (Chine) où elle se trouve, Angela Merkel assume sa responsabilité, mais défend sa politique d'accueil des migrants. "Je pense que les décisions de ces trois derniers mois sont les bonnes. Nous avons agi de façon responsable, et maintenant nous devons, et moi spécialement, nous interroger sur les moyens pour regagner la confiance du peuple", a-t-elle assuré. Créé il y a seulement trois ans, le parti populiste AFD est présent aujourd'hui dans neuf parlements régionaux sur 16.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande Angela Merkel à Berlin (Allemagne), le 17 août 2016.
La chancelière allemande Angela Merkel à Berlin (Allemagne), le 17 août 2016. (TOBIAS SCHWARZ / AFP)