Cet article date de plus de trois ans.

Économie : l'Europe veut taxer les géants du numérique

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Economie : l'Europe veut taxer les géants du numérique
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La Commission européenne désire mettre en place une taxe ciblant les géants du numérique qui, jusqu'alors, sont parvenus à payer le moins d'impôts possible sur leur chiffre d'affaires européen.

Google, Facebook, Twitter, Uber, Airbnb... Tous étaient dans le viseur de la Commission européenne, ils vont désormais devoir passer à la caisse. Les géants du numérique s'arrangent pour payer le moins d'impôts possible en Europe : Bruxelles propose donc une nouvelle taxe sur mesure. Pour ne pas pénaliser les startups européennes, elle concernera les entreprises qui font plus de 750 millions d’euros de chiffre d'affaires mondial. Cette taxe s'élèvera à 3% des recettes faites en Europe, ce qui lui rapportera 5 milliards d'euros.

La taxe fera-t-elle l'unanimité ?

Cette mesure reprend en grande partie celle proposée par la France. Certains géants échapperont à cette taxe, comme les plateformes de vente en ligne, dont Amazon, ou les plateformes de vidéo comme Netflix. Pour les ONG, cela démontre une prise de conscience de l'Europe, mais la mesure manque toujours d'ambition. Cette taxe doit désormais être acceptée par les 28 chefs d'État membre et ce ne sera pas simple. L'Irlande, par exemple, qui héberge les sièges de nombreux géants du numérique, devrait être plutôt réticente.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.