Crash du vol MS804 : la France prend une part active aux recherches

Plusieurs équipes internationales sont sur place pour aider les autorités égyptiennes. Parmi elles, des membres du Bureau d'enquêtes et d'analyses.

FRANCE 3

Deux jours après le crash du vol MS804, les recherches se poursuivent. Plusieurs équipes internationales sont sur place pour aider les autorités égyptiennes. Parmi elles, une équipe française "avec des moyens aériens chargés de repérer d'autres débris à la surface de la mer et puis il y a ce patrouilleur de haute mer, qui devrait arriver sur zone demain ou lundi avec à son bord un équipement très important. Un sonar capable de capter les signaux des fameuses boîtes noires qui reposent à 3 000 mètres de profondeur",  explique la journaliste Peggy Mauger.

Un temps très précieux

La recherche des boîtes noires est capitale. "Les batteries de ces boîtes noires s'épuisent au bout de quatre à cinq semaines. Certes, le périmètre de recherche a été repéré dans un rayon de 65 kilomètres, mais ce périmètre évolue sans cesse en fonction des vents et des courants. Pour l'instant, les recherches sont très difficiles et seuls les débris retrouvés à la surface de l'eau vont pouvoir éclairer les enquêteurs", note aussi Peggy Mauger.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion Airbus A330, le 19 mai 2016, à l\'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, à Paris.
Un avion Airbus A330, le 19 mai 2016, à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)