DIRECT. Crash de l'Airbus A320 d'EgyptAir : voici les premières photos des débris repêchés en mer

Les images montrent des morceaux de métal et de sièges d'avions déchiquetés.

Débris de l\'Airbus A320 d\'EgyptAir, repêché en mer par l\'armée égyptienne en Méditerranée, le 20 mai 2016.
Débris de l'Airbus A320 d'EgyptAir, repêché en mer par l'armée égyptienne en Méditerranée, le 20 mai 2016. (PORTE-PAROLE DE L'ARMEE EGYPTIENNE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Ce sont les premières images. L'armée égyptienne a mis en ligne, samedi 21 mai, les photos des débris de l'A320 d'EgyptAir qui s'est abîmé en Méditerranée jeudi. On peut y voir notamment des morceaux de métal et de sièges d'avion déchiquetés.

Les enquêteurs cherchent toujours l'épave et les boîtes noires de l'appareil, 48 heures après sa disparition. 

Des fumées détectées près du cockpit. Le BEA confirme les informations de la presse américaine "Il est beaucoup trop pour interpréter et comprendre les causes de l'accident tant que nous n'avons retrouvé ni l'épave, ni les enregistreurs. La priorité de l'enquête est de retrouver épave et enregistreurs de vols", précise le BEA.

Les causes de la disparition toujours inconnues. Toutes les pistes restent envisagées, car aucun élément ne permet pour le moment de privilégier une hypothèse plutôt qu'une autre.

Des débris repêchés en mer. Des sièges d'avion, des valises et des restes humains ont été repêchés vendredi au large des côtes égyptiennes. Trois agents français du Bureau d'enquête et d'analyse (BEA) et un conseiller technique d'Airbus sont au Caire où ils attendent les premiers débris.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #EGYPTAIR

14h40 : Deux jours après le crash du vol MS804, les recherches se poursuivent. Plusieurs équipes internationales sont sur place pour aider les autorités égyptiennes. Parmi elles, une équipe française.



(FRANCE 3)

14h08 : Non ! Attention @Samir_S139 ! Ce ne sont pas les boîtes noires qui ont été retrouvées, mais le périmètre où elles peuvent se trouver qui a été localisé, selon un journaliste de France 2.

14h07 : Une source sur Twitter confirme que les boîtes noires du vol #MS804 ont été localisées, confirmez vous l'information ?

14h01 : "Les informations qui circulent ici ou là, parfois d'ailleurs contradictoires, donnent lieu trop souvent à des interprétations presque définitives. Je mets en garde contre cette manière de faire car elle met les familles dans une tension douloureuse."

14h00 : "A cet instant (...) toutes les hypothèses sont examinées et aucune n'est privilégiée."

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, s'est exprimé dans une brève intervention devant la presse à l'issue d'une rencontre au Quai d'Orsay avec les familles des victimes du crash de l'Airbus A320 d'Egyptair. Il a réaffirmé que tous les scénarios restaient à l'étude sur les causes du crash.

13h23 : Voici les trois contenus que vous plébiscitez en ce moment :

Notre direct sur le crash de l'Airbus A320 de la compagnie EgyptAir, avec les premières photos des débris de l'appareil.

L'article à lire avant le second tour de la présidentielle en Autriche, écrit par notre journaliste Julie Rasplus.

Et enfin l'article Blocage des raffineries : y a-t-il un risque de pénurie ?

12h28 : Les photos d'effets personnels retrouvés lors des recherches en mer ont également été mis en ligne sur les comptes Twitter et Facebook de l'armée égyptienne.

12h24 : L'armée égyptienne diffuse les premières photos des débris de l'Airbus A320 repêchés en mer.

09h43 : Bonjour @silencieuse. Non cela ne signifie pas nécessairement un incendie. "Il peut s'agir d'un problème mécanique, d'un court-circuit, mais cela peut aussi être un dispositif incendiaire", explique un analyste de l'aviation à CNN.

En fait, ces messages ne sont pas suffisants pour comprendre ce qui s'est passé, car le système ACARS ne précise pas la cause des fumées.

09h43 : Ce qui signifie un début d'incendie ?

09h36 : Que s'est-il passé à bord du vol MS804 juste avant qu'il ne s'abîme dans la Méditerranée ? Attentat ou défaillance technique ? Il est encore trop tôt pour le savoir. En attendant d'en savoir plus, je me suis penché sur les règles de contrôle appliquées dans un aéroport pour assurer la sécurité des passagers.

Un avion Airbus A330, le 19 mai 2016, à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, à Paris.

(THOMAS SAMSON / AFP)

09h34 : "Il est beaucoup trop pour interpréter et comprendre les causes de l'accident tant que nous n'avons retrouvé ni l'épave, ni les enregistreurs. La priorité de l'enquête est de retrouver épave et enregistreurs de vols."

09h33 : "Le BEA confirme qu'il y a eu des messages [automatiques] Acars émis par l'avion indiquant qu'il y eu de la fumée en cabine peu avant la rupture des transmissions de données."

09h26 : Le BEA français confirme des messages automatiques de l'avion indiquant de la fumée à bord.

09h08 : Nous en parlions dans le point sur l'actu : des fumées ont été détectées dans l'avion d'EgyptAir juste avant sa disparition, selon les messages automatiques envoyés. Le site spécialisé Aviation Herald publie également ces données. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet dans notre article.