Mort de Simon Gautier : questions sur une intervention

La presse italienne et la famille de Simon Gautier s'interrogent sur la mobilisation des secours. Certains proches dénoncent la lenteur des opérations.

France 2

Dans une zone escarpée de 140 kilomètres carrés, il aura fallu dix jours de recherche pour retrouver Simon Gautier. Le randonneur aurait-il pu être repéré plus tôt ? L'intervention des secours a-t-elle été tardive ? Lorsque Simon Gautier appelle le 112, il est 9 heures vendredi 9 août. Il indique qu'il est tombé et qu'il s'est cassé les deux jambes.

Des tergiversations au début des recherches

La standardiste contacte alors les carabiniers d'une commune des environs, mais c'est finalement à une autre unité que les opérations sont confiées. Les recherches ne commencent qu'en fin de journée. Le premier hélicoptère ne décolle qu'au bout de 48 heures. Selon les proches du jeune homme, les secours ont été déclenchés trop tard. Les secours ont réussi à géolocaliser Simon Gautier grâce à son téléphone, mais la position était très imprécise.

L\'opération de récupération du corps de Simon Gautier, le 19 août 2019 à Sapri dans le sud de l\'Italie. 
L'opération de récupération du corps de Simon Gautier, le 19 août 2019 à Sapri dans le sud de l'Italie.  (HANDOUT / CNSAS PRESS OFFICE / AFP)