Cet article date de plus de huit ans.

Deux semaines de vacances en plus ? Les Suisses votent dimanche

Un récent sondage donne le projet repoussé par deux tiers des électeurs. Une votation propose aux Suisses de passer de quatre à six semaines de congés payés par an. Le patronat fait campagne contre cette proposition d’un syndicat.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L’exemple français sert
de repoussoir dans cette campagne. La prospère Suisse peut-elle accorder deux
semaines de congés payés supplémentaires à ses salariés ? La proposition
émane du syndicat Travail.Suisse. Il milite pour que les travailleurs récoltent
les fruits de la hausse de la productivité : elle a bondi de 20% entre
1992 et 2007, pendant que les salaires réels n'ont progressé que de 4,3%.

L’organisation, qui
estime qu’un tiers des travailleurs suisses souffrent de stress, pense aussi
que six semaines de vacances annuelles, au lieu de quatre, leur permettrait de
mieux gérer la pression.

"Les Français ont nettement plus de temps libre, cela n'a pas apporté grand chose" - le patronat suisse

Le patronat suisse,
EconomieSuisse, milite contre ce projet, et s’appuie pour cela sur l’exemple
des 35 heures. "Les Français ont nettement plus de temps libre que les
Suisses, et cela n'a pas apporté grand chose
" au pays, juge l'organisation.
Elle impute tous les maux à la réduction du temps de travail : "Le
taux de chômage est élevé, l'économie est affaiblie et les Français se font
porter pâle deux fois plus souvent que les Suisses
".

Selon un dernier sondage commandé par la Télévision suisse sur ce sujet, seul un tiers des électeurs voteront pour
les six semaines de congés par an. Le parlement s'est prononcé contre cette proposition, mais son avis est seulement consultatif.

Un projet de limitation des résidences secondaires

L’issue de la votation est
plus incertaine dans le cas d’une autre proposition qui sera également soumise
dimanche au vote de tous les citoyens suisses. Une habitante d’un village des
Alpes suisses voudrait imposer une proportion maximale de 20% de résidences
secondaires dans chaque commune. La mesure s’adresserait surtout aux stations
de sport d’hiver, où les nombreux immeubles d’appartements de vacances irritent
la population.

Toute initiative
soutenue par au moins 100.000 signatures de citoyens suisses peut être soumise au
vote. La Suisse organise des votations fédérales et locales trois ou quatre
fois par an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.