Cet article date de plus de sept ans.

D-Day : il fugue de sa maison de retraite pour aller en Normandie

Un vétéran britannique de 89 ans avait disparu de sa maison de retraite jeudi soir. On l’a retrouvé, sain et sauf… Il était parti en douce en Normandie pour rejoindre ses anciens compagnons militaires.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (© REUTERS / Christian Hartmann)

Il ne pouvait rater ça pour rien au monde. Bernard Jordan, vétéran britannique de 89 ans, a quitté en douce jeudi soir sa maison de retraite de Hove, près de Brighton, dans le sud de l'Angleterre, pour pouvoir se rendre aux commémorations du Débarquement en Normandie. Il y a 70 ans, jeune recrue de la Royal Air Force, il avait participé au Jour J.

Bernard Jordan a donc demandé à s'y rendre, mais il s'y est pris au dernier moment, il n'y avait donc plus de place dans les transports affrêtés par les associations de vétérans. Qu'à cela ne tienne, jeudi soir, il a mis ses décorations, a enfilé un imperméable par dessus, et est parti pour sa promenade quotidienne. Sauf qu'il n'est pas revenu dans sa maison de retraite, mais s'est rendu en Normandie, par ses propres moyens.

Au milieu de ses camarades du Débarquement

Inquiet de ne pas le voir revenir, son établissement a prévenu la police du Sussex, qui a alors fouillé toute la zone, vérifié auprès des hôpitaux, des compagnies de bus et de taxis, sans rien trouver. Un ami du jeune fugueur a finalement téléphoné pour dire que tout allait bien, qu'ils étaient ensemble à Ouistreham en Normandie, et que le pensionnaire rentrerait après les cérémonies. La police de Brighton a décidé de prendre cela avec le sourire et salue son "esprit de combat".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.