Cet article date de plus de huit ans.

Crise des migrants : les demandes d'asile en hausse de 85% dans l'UE

D'avril à juin 2015, les États membres de l'Union européenne ont reçu 213.200 demandes d'asile. Cela représente 85% de dossiers en plus que sur la même période en 2014, d'après le rapport publié par l'agence officielle de statistiques Eurostat.
Article rédigé par Isabelle Labeyrie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Un groupe de migrants dans le gare de Beli Manastir, au nord de la Croatie, ce jeudi © MaxPPP)

Les arrivées de migrants en Union européenne sont importants et continus depuis le début de l'année 2015. A tel point qu'au second trimestre (enter avril et juin) près de 213.200 personnes ont déposé officiellement une demande d'asile dans l'un des pays de l'UE. C'est 85% de plus qu'au deuxième trimestre 2014. Au total, près de 400.000 demandes ont été enregistrées sur les six premiers mois de l'année 2015. Ces chiffres ont été dévoilés vendredi par l'agence officielle de statistiques Eurostat.

Dans le même temps, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a dénombré 473.887 migrants ayant traversé la mer Méditerranée vers l'Europe.

L'Allemagne reçoit plus d'un tiers des demandes

Près 155.000 personnes ont demandé asile à l'Allemagne depuis le début de l'année, cela représente 38% de l'ensemble des dossiers en Europe. La Hongrie et l'Autriche sont les deux autres pays les plus sollicités, avec respectivement 15 et 8% des postulants à l'asile à gérer.

Certains pays qui accueillaient jusqu'ici très peu de réfugiés sont récemment devenus des pays de destination des migrants. Ainsi, depuis le mois d'avril, le nombre de demandes d'asile a explosé aux Pays-Bas, en Lettonie, en Finlande et au Danemark. La France elle reste dans la moyenne, avec un peu moins de 30.000 demandes depuis le début de l'année. Des chiffres qui sont même en très légère baisse d'un trimestre à l'autre.

Beaucoup de migrants syriens et afghans

Selon les statistiques de l'Union européenne, un demandeur d'asile sur trois est un Syrien ou un Afghan. Ce sont les deux nationalités les plus représentées avec "respectivement quasiment 44.000 et 27.000 personnes".

Les Kosovars, qui étaient encore les plus nombreux en début d'année, ont drastiquement réduit leurs demandes. Ils étaient 50.000 sur les trois premiers mois de l'année à solliciter l'asile en Europe. Ils ne sont plus que 10.000 au deuxième trimestre. Notamment parce que leur pays est désormais considéré comme un pays "sûr" par l'Allemagne, ce qui veut dire qu'ils ont beaucoup plus de chances d'y être renvoyés que d'obtenir l'asile.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.