Belgique : trois personnes arrêtées après une "menace sérieuse" à l'encontre du ministre la Justice

Selon la presse belge, des armes à feu ont été découvertes à l'intérieur d'un véhicule immatriculé aux Pays Bas, repéré devant le domicile du ministre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre belge de la Justice, Vincent Van Quickenborne, lors d'un discours en marge de la 77e session de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, aux États-Unis, le 21 septembre 2022. (NICOLAS MAETERLINCK / BELGA MAG / AFP)

Vincent Van Quickenborne a été placé sous surveillance policière renforcée. Trois personnes ont été arrêtées aux Pays-Bas à la suite d'une menace "sérieuse" à l'encontre du ministre belge de la Justice, a annoncé samedi 24 septembre le parquet fédéral.

Selon le quotidien flamand Het Laatste Nieuws (en néerlandais), des armes à feu ont été découvertes à l'intérieur d'un véhicule immatriculé aux Pays-Bas repéré devant le domicile du ministre dans la banlieue de Courtrai. Le parquet fédéral n'a pas souhaité confirmer cette information.

Dans un communiqué, les autorités ont précisé que les trois personnes avaient été arrêtées dans la nuit de vendredi à samedi et que leur transfert vers la Belgique avait été demandé. Après la révélation de ces menaces, le ministre ne prendra pas part à certaines activités prévues dans les "prochains jours"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Belgique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.