Cet article date de plus de dix ans.

Aziz Miled, lié au clan Ben Ali et ami de MAM, a été retiré de la liste des avoirs gelés en Suisse

Le 19 janvier, la Suisse avait décidé de bloquer d'éventuels fonds appartenant au président tunisien déchu Ben Ali dans la Confédération helvétique, dont ceux d'Aziz Miled."Depuis, la Tunisie a fait parvenir à la Suisse une demande d'entraide judiciaire", indique le ministère suisse des Affaires étrangères dans un communiqué publié vendredi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nesrine Ben Ali, l'une des filles de Ben Ali, avec son mari Sakher el Materi (AFP / Fethi BELAID)

Le 19 janvier, la Suisse avait décidé de bloquer d'éventuels fonds appartenant au président tunisien déchu Ben Ali dans la Confédération helvétique, dont ceux d'Aziz Miled.

"Depuis, la Tunisie a fait parvenir à la Suisse une demande d'entraide judiciaire", indique le ministère suisse des Affaires étrangères dans un communiqué publié vendredi.

"En conséquence, les informations sur les personnes visées par les mesures suisses ont pu être adaptées en fonction des procédures judiciaires engagées et prévues en Tunisie", précise-t-il.

La nouvelle liste suisse des personnalités tunisiennes dont les avoirs ont été gelés recense désormais un total de 48 personnes. Vingt-trois noms ont été ajoutés à la liste du 19 janvier. En revanche, le nom d'Aziz Miled, ami de la ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, qui est accusée d'avoir profité de ses largesses, ne figure plus sur cette liste consultée par l'AFP.

Les avoirs de 46 proches de Ben Ali gelés par Bruxelles
Bruxelles a décidé vendredi de geler les avoirs de 46 proches du clan du chef d'Etat tunisien déchu Ben Ali. L'ancien couple présidentiel tunisien, Zine El Abidine Ben Ali et Leïla Trabelsi, était depuis le 31 janvier dernier.

Les gouvernements européens ont "adopté une décision qui ajoute 46 noms à la liste européenne de gel des avoirs", a indiqué à l'AFP un diplomate européen. "Il s'agit pour l'essentiel de membres des deux familles" Ben Ali et Trabelsi, a-t-il précisé.

La décision a été adoptée en marge d'une réunion des chefs d'Etat et de gouvernement.

Lundi, les ministres des Affaires étrangères européens avaient décidé le principe du gel des avoirs de l'ex-président tunisien et de son clan, au motif que le couple fait l'objet d'une enquête judiciaire des autorités tunisiennes pour "détournement de biens immobiliers et mobiliers, ouverture de comptes bancaires et détention d'avoirs financiers dans plusieurs pays dans le cadre d'opération de blanchiment d'argent".

La liste a été établie sur recommandation des autorités tunisiennes, dont le nouveau ministre des Affaires étrangères, Ahmed Abderraouf Ounaïs, s'est rendu mercredi à Bruxelles. A cette occasion, il a précisé que son gouvernement se contentait de transmettre les requêtes de la justice tunisienne, sans se prononcer lui-même "ni sur la culpabilité, ni sur l'innocence de ces personnes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.