VIDEO. Témoignage d'une survivante française d'Auschwitz

À l'occasion des commémorations du 70e anniversaire de la libération des camps de concentration, une équipe de France 2 a rencontré une survivante française.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau était à la fois "un lieu où on acheminait des gens identifiés comme des opposants ou des gens dont on voulait se débarrasser et qui pouvaient être mis au travail et, d'autre part, un site où les gens étaient immédiatement assassinés", analyse l'historien Tal Bruttmann au micro de France 2. Seuls les hommes et les femmes les plus robustes étaient épargnés pour travailler. 

Un million de juifs assassinés à Auschwitz

"On nous a mis nus, c'était affreux. Après il y a eu le tatouage, le rasage, devant tout le monde", se souvient Ginette Kolinka, rescapée d'Auschwitz. Son père et son frère ont directement été conduits aux chambres à gaz. Ils ont subi le même sort qu'un million de juifs assassinés dans ce camp. À peine quelques photos subsistent de ces moments d'horreur. Pendant plus d'un an, Ginette était à la merci de sélections quotidiennes. "Si vous aviez des plaies, des boutons qui ralentissaient votre travail, c'était direction la chambre à gaz", raconte-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le camp d\'extermination d\'Auschwitz-Birkenau (Pologne), le 17 novembre 2014. 
Le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Pologne), le 17 novembre 2014.  (MAXPPP)