Osama Krayem : qui est le deuxième homme du métro ?

Avec Mohamed Abrini, un autre homme a été inculpé d'actes terroristes ce week-end après avoir été interpellé, c'est Osama Krayem. C'est lui qui accompagnait le kamikaze qui s'est fait exploser dans le métro de Bruxelles. France 3 fait le point sur son parcours.

C'est dans cette cité populaire du sud de la Suède à Malmö qu'a grandi Osama Krayem. Fils de syrien exilé, il fréquente la mosquée de son quartier, mais boit, fume, et multiplie les petits trafics avant de se radicaliser subitement. "Il a grandi comme n'importe quel enfant, puis il a rencontré des amis à l'école et ensuite ils sont devenus un groupe que leurs parents n'ont pas pu contrôler", explique Ali Ibrahim, ancien Iman de Rosengard à Malmö.  

Une radicalisation soudaine

D'après sa tante, c'est seulement quelques mois après sa radicalisation que le jeune homme est parti en Syrie début 2015. "Tout d'un coup, il a disparu sans prévenir, puis il a appelé de l'étranger pour dire qu'il était avec l'État islamique et qu'il ne reviendrait pas", explique Akhlass, sa tante. Il n'hésite pas alors à poser sur Facebook en tenue de combat. Depuis son arrestation vendredi, la justice belge a établi qu'Osama Krayem est bien le deuxième homme de l'attentat dans le métro à Bruxelles. Il aurait reconnu avoir accompagné le kamikaze. Les enquêteurs étaient sur sa trace, car il a été contrôlé en Allemagne en compagnie de Salah Abdeslam. Reste un mystère ce soir, lors des perquisitions menées par les policiers dans sa planque, ils ne sont pas parvenus à mettre la main sur le sac à dos qu'il portait le jour de l'attaque de Bruxelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fleurs ont été déposées devant la station de métro de Maelbeek à Bruxelles, le 24 mars 2016, deux jours après les attentats.
Des fleurs ont été déposées devant la station de métro de Maelbeek à Bruxelles, le 24 mars 2016, deux jours après les attentats. (NICOLAS MAETERLINCK / BELGA)