Bruxelles toujours en alerte, une semaine après les attentats

Une semaine après les attentats de Bruxelles qui ont fait 35 morts et 340 blessés, la ville reste en alerte.

FRANCE 2

La station de métro Maelbeek, visée par les attentats de Bruxelles, est toujours fermée ce mardi 29 mars. De nombreux Bruxellois viennent s'y recueillir. "Moi je n'ai pas de nouvelles d'une amie. Je ne sais toujours pas si elle est dans les décédés ou pas, je n'ai pas de nouvelles et je pense à elle tous les jours. Elle était dans le métro à ce moment-là", confie une Bruxelloise à France 2. De nombreux passagers ce jour-là ont échappé à la mort de peu.

Émotion, culpabilité et colère

La bombe était dans le wagon numéro 2. Paul et Michael se trouvaient ce jour-là dans la voiture numéro 3. "La rame s'est secouée, on était plongé dans le noir", se rappelle, Paul Brasseur, rescapé. "Une semaine après, plusieurs sentiments partagent mon esprit. Tout d'abord un sentiment de culpabilité parce que finalement j'aurai pu aider plus de personnes, deuxième sentiment, je suis en colère. Est-ce qu'on n’aurait pas pu interrompre le métro dès que nous étions au courant des attentats à Zaventem", ajoute Michael Petre. À l'aéroport ce mardi matin, toujours fermé, la même émotion. Les autorités espèrent partiellement rouvrir l'aéroport dès demain. En ville, la vie a repris, mais les attentats sont dans toutes les têtes. Un des terroristes est encore en fuite.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers belges à Schaarbeek, près de Bruxelles
Des policiers belges à Schaarbeek, près de Bruxelles (LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP)