Attentats de Bruxelles : le poignant témoignage de rescapés

À quelques jours du premier anniversaire des attentats de Bruxelles (Belgique), France 2 a rencontré des rescapés qui ont accepté de témoigner. 

FRANCE 2

L'aéroport de Zaventem à Bruxelles (Belgique) a repris son rythme. Mais pour Walter Benjamin plus rien ne sera comme avant. Il y a un an, il a perdu une jambe dans l'attentat de l'aéroport et marche désormais avec une prothèse. "À chaque fois que je reviens dans l'aéroport, il y a une angoisse, il y a une anxiété, mais ce qui est important c'est de passer outre", explique-t-il à France 2.

"Je me demande si tout ça était réel"

Ce jour-là, il s'apprêtait à partir en Israël pour voir sa fille. Il était 7h58. "J'étais vraiment autour de corps brûlés, calcinés [...] Même aujourd'hui quand j'y repense, je me demande si tout ça était réel", confie-t-il. La première personne à secourir Walter est Hassan, un technicien de l'aéroport. L'un est juif, l'autre musulman. "Hassan est venu tous les jours, durant toute mon hospitalisation. Il m'amenait des petits déjeuners. [...] Il y a plein de choses qui en ont découlé", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sous son nom de guerre \"Abou Ahmad\", ce jihadiste de 32 ans est soupçonné d\'avoir télécommandé depuis la Syrie les attentats de Paris et de Bruxelles.
Sous son nom de guerre "Abou Ahmad", ce jihadiste de 32 ans est soupçonné d'avoir télécommandé depuis la Syrie les attentats de Paris et de Bruxelles. (JOHN THYS / AFP)