Fusillade à Utrecht : un suspect arrêté, le mobile de la tuerie encore flou

Si les enquêteurs privilégient encore la piste terroriste, mardi 19 mars, le procureur a évoqué la veille l'hypothèse d'un "différend familial".

FRANCE 2

Un homme de 37 ans suspecté d'être l'auteur de la fusillade à Utrecht (Pays-Bas) qui a fait trois morts et cinq blessés, lundi 18 mars, a été interpellé en fin d'après-midi par les autorités. La piste terroriste reste privilégiée, mardi 19 mars, mais d'autres motifs ne sont pas exclus. "Il y a encore beaucoup de zones d'ombre au lendemain de cette fusillade", confirme le journaliste de France 2 Valéry Lerouge en direct d'Utrecht.

"Il faut rester très prudent"

Toute la journée de lundi, les enquêteurs ont privilégié la piste terroriste, même si le suspect n'était a priori pas connu pour être radicalisé, mais davantage pour des délits de droit commun. La rumeur sur l'instabilité de l'auteur présumé de la tuerie depuis son divorce il y a un an a très vite circulé sur les réseaux sociaux. "Le procureur lui-même, lors d'une conférence de presse lundi soir, a évoqué la piste d'un différend familial (...) Il faut donc rester très prudent ce mardi matin", conclut Valéry Lerouge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers devant le tramway où trois personnes ont été abattues à Utrecht (Pays-Bas), le 18 mars 2019.
Des policiers devant le tramway où trois personnes ont été abattues à Utrecht (Pays-Bas), le 18 mars 2019. (JOHN THYS / AFP)