Sécheresse : le transport sur le Rhin au ralenti

Phénomène exceptionnel, le Rhin est à son plus bas niveau en Allemagne et cela désorganise le transport fluvial. Certains bateaux ne peuvent plus naviguer à cause de la sécheresse.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une autoroute fluviale au ralenti. Depuis quelques jours, de moins en moins de péniches franchissent une écluse située au nord de Strasbourg (Bas-Rhin). Seuls quelques rares bateaux peuvent circuler. "330 tonnes, c'est tout ce qu'on a pu embarquer, c'est peu, d'habitude on peut charger près de 1 700 tonnes, mais il n'y a plus assez d'eau dans le Rhin", explique le batelier Martin Leenman, en direction des Pays-Bas. Difficile à imaginer lorsque l'on observe le fleuve depuis ses rives alsaciennes où il est canalisé.

Un tiers de la capacité normale des bateaux

C'est en aval, en Allemagne, que les difficultés commencent. "Si on offre 3 mètres de mouillage aux bateaux, alors ils peuvent naviguer complètement chargés. Aujourd'hui avec 1,40 mètre en Allemagne, les bateaux ne peuvent pas être chargés beaucoup plus que le tiers de leur capacité normale", explique Éric Schmitt, des voies navigables de France. Le Rhin est un passage pourtant obligé des péniches sur la route des grands ports européens, comme Rotterdam (Pays-Bas). Quatre mois maintenant que les basses eaux perturbent le trafic, là où elles ne surviennent habituellement qu'à l'automne. Le report sur les trains et les camions n'est pas suffisant pour compenser totalement la perte d'activité. Pour tous les acteurs du transport fluvial rhénan, la situation est de plus en plus critique. 

Le JT
Les autres sujets du JT