Cet article date de plus de cinq ans.

Le Hartmannswillerkopf, premier historial franco-allemand symbole de réconciliation

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Le Hartmannswillerkopf, premier historial franco-allemand symbole de réconciliation
Article rédigé par
France Télévisions

Vendredi 10 novembre, Emmanuel Macron a inauguré avec son homologue allemand le premier historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf. Un lieu vecteur de messages forts pour les pays.

Un nouveau lieu de mémoire dédié à la Grande Guerre a été inauguré ce vendredi 10 novembre par Emmanuel Macron et son homologue allemand dans les Vosges. Le Hartmannswillerkopf, premier historial franco-allemand, est placé au sommet d’une colline, théâtre d’une terrible bataille où plus de 30000 soldats sont tombés lors de la Première Guerre mondiale. Les deux chefs d’État se sont recueillis dans l’ossuaire où reposent les restes de 12.000 soldats inconnus. « Ce lieu est un lieu de mémoire vive, il nous rappelle qu’il est de mémoire utile que si nous savons tirer les leçons et il incarne à lui seul la première de ces leçons qui est la réconciliation. »

La « mangeuse d’hommes »

En un an, la position stratégique de cette colline a changé huit fois de mains entre Allemands et Français. Le Hartmannswillerkopf culmine à plus de 1000 mètres, avec une vue à plus de 180 degrés sur la plaine d’Alsace.

Aujourd’hui, les abris et les tranchées sont toujours visibles. « C’est un message de paix, d’amitié, de liberté, mais aussi de transmission générationnelle », explique Jean Klinkert, le président du Comité national du Hartmannswillerkopf. 600 m² d’expositions sont ouverts au public.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.