Eurozapping : un enterrement fasciste polémique, dons d'organes automatiques en Allemagne

Petite sélection de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision mardi 4 septembre.

France 3

Un salut fasciste qui choque en Italie. Pour ses funérailles, Giampiero Todini a souhaité un rassemblement fasciste. Ce professeur d'histoire du droit en Sardaigne savait que ce geste n'est pas considéré comme un crime lorsqu'il est effectué lors d'une cérémonie. Mais une élue locale scandalisée a publié la vidéo et promet des sanctions.

L'ex-Allemagne de l'Est avait de l'argent en Suisse. En 1989, à la chute du Mur de Berlin, les dirigeants de l'ex-RDA communiste s'étaient empressés de dissimuler leur argent en Suisse sous des noms d'emprunt. Un pactole inespéré de 200 millions d'euros retrouvé par des enquêteurs va servir à restaurer des monuments, comme l'ancienne prison de la Stasi à Berlin.

Des trottinettes électriques controversées

En Allemagne, les dons d'organes deviennent automatiques. Face à la pénurie, plus besoin de se dire volontaire pour être donneur. Comme en France, en Belgique ou en Espagne, ceux qui refusent cette démarche devront s'enregistrer sur un fichier.

Les patinettes électriques en sursis en Espagne. Elles vont jusqu'à 30 km/h et provoquent parfois des accidents. À Valence, la location en libre-service va être interdite et les trottinettes confisquées. Terminé l'anarchie, l'usage des patinettes électriques est désormais réglementé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fascistes rassemblés lors des obsèques de l\'un des leurs en Italie
Des fascistes rassemblés lors des obsèques de l'un des leurs en Italie (France 3)