Coronavirus : l'Allemagne va imposer des tests aux voyageurs revenant de régions à risque

L'augmentation des cas d'infections dans le pays a poussé le gouvernement à décréter lundi l'obligation de test pour les personnes en provenance d'un pays à risque.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des automobilistes réalisent un test au coronavirus, le 27 juillet 2020, à Mamming, dans le sud de l'Allemagne. (CHRISTOF STACHE / AFP)

L'Allemagne renforce les contrôles. Le ministre de la Santé allemand a annoncé, lundi 27 juillet, qu'il allait imposer des tests de dépistage au coronavirus pour les voyageurs revenant de régions à risque. Cette décision a été prise face à une augmentation récente des cas d'infections dans le pays.

"Nous devons éviter que les voyageurs de retour contaminent d'autres personnes sans le savoir et déclenchent ainsi de nouvelles chaînes d'infection", a déclaré le ministre Jens Spahn dans un tweet sur son compte officiel. Il a ajouté qu'il allait en conséquence "décréter un test obligatoire pour les voyageurs rentrant de régions à risques".

Objectif : éviter une deuxième vague

"Il y a des raisons de s'inquiéter", a déclaré lundi le chef de la chancellerie, Helge Braun, lors d'une conférence de presse à Berlin. Jusqu'à présent, les voyageurs revenant de l'un des 130 pays considérés à risque, dont les Etats-Unis, le Brésil, l'Israël et le Luxembourg, doivent observer une quarantaine de 14 jours, à moins qu'ils soient testés négatifs.

La récente montée des chiffres d'infections quotidiennes au nouveau coronavirus au-dessus de 800 cas a lancé un débat en Allemagne sur la pertinence d'imposer les tests aux voyageurs, comme cela est le cas dans certains pays, comme en France. L'idée est d'atténuer ainsi le risque d'une deuxième vague de la pandémie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.