Commerces : le "cash back" ou comment retirer de l'argent à la caisse

Coup de projecteur sur une nouvelle manière de retirer des billets. Désormais, il est possible de se procurer de la monnaie aux caisses des supermarchés dans les zones rurales.

FRANCE 2

Imaginez qu'en faisant des courses au supermarché, en réglant vos achats, la caisse vous donne de l'argent. Comme un distributeur de billets dans une banque, la machine prélève de l'argent sur votre compte et vous la rend en liquide. Cette méthode s'appelle le "cash back" et elle a le vent en poupe. Certains consommateurs sont conquis : "ça me permet d'éviter d'aller à la banque", explique l'un d'eux. D'autres n'y sont pas du tout favorables. Ils se demandent si le système est fiable et préfèrent faire confiance à leur banque.

Les conditions à respecter pour retirer

Pour retirer, il faut obligatoirement acheter quelque chose. S'il n'y a aucun frais pour le client, il existe tout de même un plafond de retrait : 50 € maximum. De plus, il n'est possible de retirer qu'au niveau des caisses libre-service sous le contrôle d'un salarié du magasin. Dans des villages où il n'y a pas de distributeurs, comme à Sarrigne (Maine-et-Loire), le système a été adopté. Les Allemands aussi sont friands de cette façon d'avoir du liquide.

Le JT
Les autres sujets du JT
La pratique du \"cash back\" est déjà autorisée dans plusieurs pays, comme le Royaume-Uni. Image d\'illustration.
La pratique du "cash back" est déjà autorisée dans plusieurs pays, comme le Royaume-Uni. Image d'illustration. (EUROPEAN CENTRAL BANK / ANADOLU AGENCY / AFP)