Chute du mur de Berlin : une atmosphère pesante avant le 30e anniversaire

En novembre 1989, la frontière entre l’Allemagne de l’Est et de l’Ouest s’ouvrait. À la veille des commémorations du 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin, le cœur des Allemands ne serait pas à la fête.

France 3

En novembre 1989, le mur de Berlin tombait, laissant passer des milliers d'Allemands de l'Est vers l'Ouest. Un 30e anniversaire qui sera célébré le samedi 9 novembre. Laurent Desbonnet, notre correspondant à Berlin, fait savoir que cette année, le cœur des Allemands n’est pas à la fête. "Il n’y aura pas de grande cérémonie internationale, pas de grand geste symbolique comme c’était le cas lors des précédents anniversaires. Certains parlent même d’une atmosphère pesante", confie le journaliste.

"Certains parlent du retour de la guerre froide"

Plusieurs raisons peuvent expliquer le moral en berne des Allemands. D’une part, l’économie nationale tourne au ralenti. D’autre part la progression de l’extrême droite, surtout à l’Est. Et pour finir, un gouvernement allemand de plus en plus fragile. Au niveau international, les tensions entre la Chine, la Russie et les États-Unis inquiéteraient beaucoup. "Certains parlent même du retour de la guerre froide", conclut Laurent Desbonnet.

Le JT
Les autres sujets du JT
En novembre 1989, la frontière entre l’Allemagne de l’Est et de l’Ouest s’ouvrait. À la veille des commémorations du 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin, le cœur des Allemands ne serait pas à la fête.
En novembre 1989, la frontière entre l’Allemagne de l’Est et de l’Ouest s’ouvrait. À la veille des commémorations du 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin, le cœur des Allemands ne serait pas à la fête. (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)