Attentats en Allemagne : hommage aux neuf victimes des fusillades d'Hanau

L'assaillant présumé des deux fusillades d'Hanau (Allemagne) a été retrouvé mort à son domicile, aux côtés de sa mère de 72 ans tuée par balles. Les Allemands ont eu besoin de se rassembler face à ce drame.

Porte de Brandebourg, à Berlin (Allemagne), ils sont rassemblés contre la haine. Certains sont venus allumer une bougie ou déposer des fleurs en hommage aux neuf victimes de la tuerie de Hanau. "Je trouve cela inquiétant, mais pas étonnant. C’est le résultat de ces discours de haine qui sont de plus en plus répandus", estime un Berlinois.

Un homme de 43 ans

À 22 heures mercredi 19 février, un homme surgit devant le Midnight, un bar à chicha de Hanau. Il ouvre le feu et tue au moins trois personnes. L'assaillant prend alors sa voiture pour se rendre plus loin, dans un second bar à chica. Il tue cinq autres clients avant de s'en prendre au passager d'une voiture. Neuf personnes ont perdu la vie, dont cinq Turques, un Bosnien et un Bulgare. "Il a tiré dans la tête de tous les gens qu'il voyait", raconte un témoin de l'attaque. L'assaillant présumé est un Allemand de 43 ans retrouvé mort dans son appartement auprès de sa mère tuée par balles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une veillée funéraire s\'est tenue jeudi 21 février en hommage aux neuf victimes des fusillades de Hanau en Allemagne survenue deux jours avant.
Une veillée funéraire s'est tenue jeudi 21 février en hommage aux neuf victimes des fusillades de Hanau en Allemagne survenue deux jours avant. (PATRICK HERTZOG / AFP)