Allemagne : un fauteuil de chancelier pour trois

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
allemagne
FRANCEINFO
Article rédigé par
L. Desbonnets, B. Boussouar - franceinfo
France Télévisions

L'ère Merkel touche à sa fin. Le 26 septembre, le nom du successeur de celle qui a passé seize ans au pouvoir en Allemagne sera connu. Ce sera Armin Laschet, Olaf Scholz ou Annalena Baerbock.

Depuis seize ans, Angela Merkel est la chancelière allemande, mais le 26 septembre, les Allemands connaîtront le nom de celui ou celle qui lui succédera. Le scrutin est indécis, mais Angela Merkel a sa préférence : Armin Laschet, le candidat de son parti, la CDU. Une garantie de stabilité, selon la chancelière. Il ne prévoit aucune réforme majeure. "Nous devons gouverner pour que l'Allemagne prenne la bonne direction", a déclaré le candidat conservateur. Mais il est très impopulaire, surtout depuis les inondations de juillet où il est apparu hilare.

Vers une coalition

Annalena Baerbock, candidate pour les Verts, veut, elle, lutter contre le changement climatique et devenir la première chancelière écologiste. Elle propose d'augmenter la taxe carbone ou de limiter la vitesse à 130 km/h sur l'autoroute. Le grand favori du moment est le social-démocrate Olaf Scholz (SPD). Il fait tout pour apparaître comme le choix de la continuité avec Angela Merkel et ne propose aucune rupture. Pour l'heure, aucun des trois candidats ne devrait obtenir une majorité suffisante pour gouverner seul, sans coalition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.