Allemagne : un dirigeant de l'AfD, parti islamophobe, se convertit à l'islam

Le politicien n'a pas souhaité commenter cette conversion, qui relève de la vie privée. 

Une affiche de l\'AfD, lors d\'une conférence du parti, le 1er décembre 2017, à Hanovre, en Allemagne. 
Une affiche de l'AfD, lors d'une conférence du parti, le 1er décembre 2017, à Hanovre, en Allemagne.  (JULIAN STRATENSCHULTE / DPA / AFP)

Outre-Rhin, le parti d'Arthur Wagner, l'AfD, est connu pour ses positions populistes, anti-immigration et volontiers anti-islam. Ainsi l'annonce, mardi 23 janvier, de la conversion à cette religion du vice-président du Land de Brandebourg a de quoi étonner, a relevé le quotidien allemand Tagesspiegel (lien en allemand).

Alors que, sur son site internet, l'antenne locale de l'AfD assure que "l'islam n'a rien a faire en Allemagne", le politicien n'a pas souhaité commenter cette conversion, arguant qu'il s'agissait d'une "affaire privée". Officiellement, le parti a toutefois indiqué que le fait qu'Arthur Wagner soit devenu musulman ne posait aucun problème, a poursuivi le site d'information The Local (lien en anglais). "La religion est une affaire privée. Nous croyons en la liberté religieuse telle qu'elle figure dans la Constitution", a réagi un porte-parole de l'AfD, interrogé par le Berliner Zeitung (lien en allemand).

Cet été, le politicien avait déclaré que "l'Allemagne est en train de devenir un autre pays", faisant allusion à l'accueil de migrants dans le pays. Toutefois, il est connu pour faire du bénévolat dans sa ville natale de Falkensee, dans le cadre de l'intégration de réfugiés. L'AfD a par ailleurs confirmé qu'Arthur Wagner a quitté le comité exécutif du parti "pour des raisons personnelles."