Allemagne : moins de nucléaire, plus de charbon ?

France 2 fait le détail de la production d'énergie en Allemagne quelques années après sa sortie du nucléaire.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

D'un côté, l'Allemagne démantèle ses vieilles centrales nucléaires, de l'autre, elle construit des éoliennes. Sur le papier, la transition énergétique se déroule comme prévu, dans la pratique, c'est plus compliqué. En 2011, Angela Merkel a pris une décision historique : abandonner le nucléaire d'ici 2022. Mais la chancelière prévient toutefois que "personne ne peut affirmer qu'une telle transition énergétique sera facile".

Hausse de la part des énergies renouvelables

Dès 2011, 8 réacteurs sur 16 sont mis à l'arrêt. Mais comment l'Allemagne a-t-elle compensé leur disparition ? Elle s'est d'abord appuyée sur les centrales à charbon. Certaines mines à ciel ouvert tournent à plein régime. Dans le même temps, les Allemands vont aussi investir dans les énergies renouvelables. Bilan cinq ans après : la part de l'énergie nucléaire est passée de 17,6 % à 13,1 %, celle des énergies renouvelables a augmenté de 20,1 % à 29,5 %, mais la part du charbon est restée stable autour de 40 %.

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale à charbon de Scholven (Allemagne), photographiée le 2 juin 2016.
La centrale à charbon de Scholven (Allemagne), photographiée le 2 juin 2016. (ROLAND WEIHRAUCH / DPA / AFP)