Allemagne : deux nouveaux corps découverts dans une enquête sur trois personnes tuées à l'arbalète

Ces deux femmes ont été retrouvées mortes dans un appartement qui appartenait à l'une des trois personnes tuées à l'arbalète, ce week-end, dans un hôtel bavarois. 

La police a mis au jour deux corps de femmes dans cet immeuble de Wittingen (Allemagne), le 13 mai 2019, après la découverte de trois corps percés d\'arbalètes dans un hôtel à 645 kilomètres de là, le week-end du 11-12 mai 2019.
La police a mis au jour deux corps de femmes dans cet immeuble de Wittingen (Allemagne), le 13 mai 2019, après la découverte de trois corps percés d'arbalètes dans un hôtel à 645 kilomètres de là, le week-end du 11-12 mai 2019. (CHRISTOPHE GATEAU / DPA / AFP)

Le mystère s'épaissit en Allemagne. Lundi 13 mai, les corps de deux femmes ont été découverts dans un appartement de Wittingen, en Basse-Saxe (Allemagne), appartenant à l'une des trois personnes tuées à l'arbalète ce week-end dans une chambre d'hôtel de Passau (Bavière). La police locale n'a pas encore précisé comment étaient décédées les deux nouvelles victimes.

Les résultats des trois premières autopsies, ordonnées par le parquet, sont prévues lundi et attendues mardi. Les victimes sont une femme de 33 ans, un homme de 53 ans de Rhénanie-Palatinat ainsi qu'une femme de Basse-Saxe, âgée de 30 ans. Les corps des deux premiers étaient allongés sur le lit, se tenant la main avec des flèches enfoncées dans le crâne et la poitrine, selon la presse locale. La dernière, quant à elle, se trouvait sur le sol avec une flèche dans le torse.

Des arbalètes découvertes dans l'hôtel bavarois

Deux arbalètes avaient été découvertes dans cet établissement isolé, situé en bord de rivière, près de la frontière autrichienne. Une autre arbalète – la troisième – avait été trouvée dans l'un des sacs des victimes et n'a pas été utilisée, selon les premiers constats.

Trois personnes ont été retrouvées mortes dans cet hôtel de Passau, en Bavière (Allemagne), samedi 11 mai 2019.
Trois personnes ont été retrouvées mortes dans cet hôtel de Passau, en Bavière (Allemagne), samedi 11 mai 2019. (LINO MIRGELER / DPA / AFP)

Ces trois premières personnes avaient réservé pour trois nuits, sans petits déjeuners. Elles se sont enregistrées tard, vendredi soir, et ont rejoint leurs chambres sans bagages – elles ont dû les récupérer ensuite. L'homme portait un costume et une longue barbe blanche tandis que les deux femmes étaient habillées en noir, ont rapporté des témoins au tabloïd Bild. Ils ont souhaité "Bonne nuit", ont pris de l'eau et des sodas et sont montés dans leur chambre.

La police a également inspecté un pick-up sur lequel était collé un logo représentant un archer. Selon un porte-parole de la Fédération allemande de tir à Wiesbaden, interrogé par l'agence DPA, les arbalètes peuvent être achetées sans autorisation dès l'âge de 18 ans. Quoi qu'il en soit, les deux nouveaux cadavres vont sans doute contraindre les autorités à élargir les recherches, bien qu'aucun lien formel n'ait encore été établi entre les faits de l'hôtel bavarois et ceux de l'appartement.