Cet article date de plus de douze ans.

Algarve: éboulement meurtrier sur une plage

Cinq personnes ont trouvé la mort vendredi, lorsqu'une falaise s'est effondrée sur une plage du sud du Portugal
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La plage d'Algarve, sur laquelle s'est effondrée une falaise au Portugal (© France 2)
Cinq personnes ont trouvé la mort vendredi, lorsqu'une falaise s'est effondrée sur une plage du sud du PortugalCinq personnes ont trouvé la mort vendredi, lorsqu'une falaise s'est effondrée sur une plage du sud du Portugal

L'accident, qui a fait aussi 3 blessés, s'est produit à la mi-journée à une heure de grande affluence sur une plage d'Albufeira, l'une des stations balnéaires les plus fréquentées d'Algarve en été.

Le gouvernement portugais a avancé samedi la thèse d'un séisme survenu mardi dans la région, parmi les causes possibles de la chute du rocher.

Trois personnes ont été hospitalisées et plusieurs autres, blessées plus légèrement, ont pu être soignées au poste médical installé sur la plage.

Un séisme à l'origine du drame ?

Un séisme de 4,2 sur l'échelle de Richter, survenu mardi en Algarve, pourrait avoir contribué à l'effondrement vendredi d'une falaise sur la plage d'Albufeira, selon le ministre portugais de l'Environnement. "Plusieurs facteurs peuvent avoir contribué" à l'accident, "parmi les causes probables à étudier: le séisme qui s'est produit mardi", a déclaré le ministre Francisco Nunes Correia, cité par l'agence de presse Lusa.

Selon un témoin cité par l'agence portugaise Lusa, "une partie de la falaise s'est écroulée vendredi vers midi et des roches sont tombées sur la plage jusqu'à la mer, provoquant une grande panique". Un autre témoin a raconté avoir "vu un gros nuage de poussière, suivi d'un bruit assourdissant". "On aurait dit un avion qui s'écrasait. Les gens se sont mis à hurler", a déclaré Joaquim Ribeiro à Lusa.

Des images diffusées par les télévisions portugaises ont montré des pelleteuses en action sur la plage en train de dégager d'énormes blocs de roches. Des bulldozers ont également été acheminés sur place pour tenter d'éviter de nouveaux éboulements, a déclaré à la presse le commandant Marques Pereira, de la Capitainerie de Faro.

Le président portugais Anibal Cavaco Silva, en vacances en Algarve, s'est immédiatement rendu sur place. Il devait être rejoint par le Premier ministre José Socrates ainsi que par le ministre de l'Intérieur Rui Pereira.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.