Cet article date de plus de deux ans.

Albanie : des vendettas terrorisent les familles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Albanie : vendetta des familles terrorisées
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les pays des Balkans sont nombreux à vouloir rentrer dans l’UE, la question de quelques pratiques dans certains d’entre eux se pose. Notamment en Albanie, où la vendetta terrorise des familles.

Les pays des Balkans sonnent à la porte de l’Union Européenne. Ils sont six, dont l’Albanie. Mais pour cela, il faut remplir certains critères. Or en Albanie par exemple, celle de la vendetta pose problème. Une coutume interdite qui a refait surface. Les règlements de compte arbitraires sont toujours présents, et les vengeances peuvent mettre des décennies avant de s’abattre. Récemment, un homme de 28 ans a été tué pour un crime perpétré par son père. Il a été victime du "Kanun", la loi du sang. Autre exemple, celui de cet adolescent âgé de 15 ans. Son père a tué quelqu’un alors même qu’il n’était pas né. Il ne sort plus de chez lui de peur d’être assassiné à son tour. Il n’a pas d’amis, n'est quasiment jamais allé en ville, reste à lire. Sa mère sort, mais est préoccupée.

En recul ?

Pour contrer ce phénomène, un prêtre va dans les familles pour les empêcher de se venger. Il en a déjà rencontré beaucoup et a pu éviter une dizaine de meurtres. Aujourd’hui, beaucoup fuient. Beaucoup fuient. Officiellement, ce phénomène recule en Albanie, mais il y a toujours un meurtre tous les deux mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.