Cet article date de plus de dix ans.

Grèce : "90% des banques" suivront le plan de sauvetage

L'Institut de la finance internationale, qui représentait les banques lors du dernier sommet européen, se veut confiant.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
A la Bourse d'Athènes, le 27 octobre 2011. (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

Plus de 90% des grandes banques devraient accepter de perdre une partie leurs créances à l'égard de la Grèce, a affirmé dimanche 30 octobre Charles Dallara, le directeur général l'Institut de la finance internationale, au journal allemand Welt am Sonntag. Ce programme convenu jeudi lors du sommet européen prévoit une réduction de 50% de la dette nationale grecque détenue par les investisseurs privés.

"Je ne peux pas parler au nom des autres créanciers des secteurs de l'assurance et des hedge funds. Là, davantage de travail de persuasion reste certainement à faire", a-t-il nuancé. Charles Dallara s'exprimait en tant que représentant des banques lors de ces négociations avec les dirigeants européen, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.